Partir et arriver

Qu’est-ce qui pousse à partir ? Partir à des milliers de kilomètres ou partir juste à côté, c’est toujours partir et arriver! Partir une semaine, un an, plusieurs années, ou toute sa vie, c’est toujours partir et arriver ! Partir par choix, par conviction, par nécessité ou par devoir, c’est toujours partir et arriver !  Partir pour vivre juste ailleurs ou partir pour vivre mieux ailleurs, c’est toujours partir et arriver !

Montréal (Vue du Mont Royal)

Montréal (Vue du Mont Royal) .©Aurore Guérin

Mon dernier départ ne date que de trois semaines. J’ai quitté mes quatre années de vie berlinoise, je suis, plus exactement, partie d’Allemagne pour arriver au Canada.(Pour celles et ceux qui auraient manqué un épisode, le rattrapage est encore faisable: Le Caribou danse-t-il? et Goodbye Berlin )

Continuer la lecture

Goodbye, Berlin

Demain matin et les suivants, je ne me réveillerai plus à Berlin. Contrairement à la légende qui court aux quatre coins du monde, à Berlin, nous ne faisons pas qu’y débarquer et s’y installer, nous ne faisons pas qu’y vivre, avec dans ses cheveux le vent de tous les  possibles.  Pas que… On en repart un jour aussi, à dos de courant d’air, le galop décidé, entre l’Alexanderplatz et  l’aéroport Berlin-Schönefeld.

BerlinAurore Guérin

Berlin © Aurore Guérin

Wie bitte ? (Comment ?)

Il y a quatre ans et demi je suis tombée sur Berlin, comme on tombe en amour. Je mettais les pieds dans sa neige  pour la première fois, au mois de décembre 2008,  dans le cadre d’un stage de fin d’études. J’avais 27 ans  et un culot monstre, quand, sans rougir, je mentis à mon futur maitre de stage franco-allemand en lui affirmant que la langue de Goethe n’avait aucun secret pour moi: « jajaja Ich spreche Deutsch ! Kein Problem ! » Le soir même de cette déclaration alambiquée et surtout faussaire, ma tête et ma langue plongèrent tout droit, et pour la première fois, dans le seul et unique livre d’allemand de ma bibliothèque.

Continuer la lecture